Revue de presse

 

LA LANTERNE :
On retrouve la rigueur d'Henri Plat essentiellement dans son souci d'une composition équilibrée d'un paysage urbain. Sans se perdre dans les détails , il synthétise, et structure son décor. L'essentiel de son travail est d'offrir aux couleurs une vie indépendante. Une liberté conquise sur la réalité.
Elisabeth Loos

PARIS MATCH :
Pour communiquer une ambiance, un art d'être et une convivialité entre une cité et tous ceux qui l'aiment et la pratiquent
Chantal Lemaire

LE SOIR :
Kiosques à musique, terrasses de cafés, promenades au parc, Henri Plat peint le Bruxelles des gens qui prennent le temps de chercher la douceur de leur ville et qui la savourent.
Michèle Lamens

LA MEUSE LA LANTERNE :
Les couleurs ont pour moi une valeur expressive tout à fait exceptionnelle mais je travaille également le cadrage dans la composition rien n'est innocent. Je ne perd jamais cela de vue quand je m'installe devant mon chevalet.
Interview de Elisabeth Loos

LE MARCHE :
S'il fallait malgré tout le classer, c'est sans doute l'impressionnisme fauvisme qui sied le mieux à cet artiste , auteur également des séries limitées d'Estampes. La boucle est bouclée puisque une fois de plus l'éclectisme refait surface avec imagination et sincérité , deux qualités qui permettent à Henri Plat de créer un univers bien à lui mais dans lequel chacun pénètre avec bonheur.
Françoise Genicot

L'ECHO :
Le voici aujourd'hui au « Grand Sablon « avec un thème élargi et des atmosphères paisibles ou il épanche son goût des étangs, des grands arbres des canaux et des jardins. Coloriste chaleureux, il se laisse même tenter par la lumière impressionniste et va chercher la détente et le calme dans les champs de lavande et les oliveraies. C'est un sage.
Stephane Rey



copyright © Henri Plat 2005

 
NL  UK

 

 

Free counter and web stats